APS

Mobilité professionnelle :  renforcer la sécurité, un nouvel enjeu pour les entreprises en temps de crise

Contexte

La mobilité professionnelle devient source de nouveaux risques. Dans un contexte d'internationalisation des grands groupes, il ressort que la question de la mobilité est leur préoccupation majeure.
Par mobilité, il faut entendre à la fois la sécurité des expatriés, la sécurité des projets internationaux, la sécurisation des joint-ventures ou encore la prévention contre le terrorisme notamment face à la montée des risques de violence, guerre civile ou terrorisme amplifiée dans certains pays (Chine, Irak, Indonésie, Nigéria, Iran, par exemple).

Actualités

Révolution dans les pays du Maghreb et du Proche-Orient, séisme au Japon, guerre en Irak … Chaque jour, une multitude d’évènements met en danger la vie des expatriés professionnels comme l’a démontré l’enlèvement des employés d’Areva et de Vinci au Niger fin 2010. Afin de renforcer leur sécurité, les entreprises font appel à des sociétés spécialisées dans la sécurité des employés en zones à risque. Elles sont aujourd’hui une vingtaine sur le marché.

Le cabinet français Crisis Consulting, créé au début des années 2000, a mis au point des solutions d’alertes GPS en plus de ses services habituels tels que l’affectation de gardes armés ou encore la modification de l’itinéraire des convois. De la taille d’un téléphone portable, ce système permet la localisation immédiate des expatriés préalablement enregistrés. Ces derniers, lors d'opération dans des zones isolées et instables peuvent, par l'intermédiaire de ce système, envoyer instantanément un message au siège de leur entreprise. 

Tendances

Instabilité politique, actes de terrorisme, catastrophes naturelles… les déplacements professionnels à l'étranger ou l'expatriation de salariés comportent parfois des risques. Depuis quelques années, bon nombre d'entreprises ont pris conscience de l'importance de garantir la sécurité de leurs salariés. Depuis le 11 septembre 2001 et la vague d'attentats qui a suivi, les entreprises ont réalisé que même les destinations traditionnelles sûres ne l'étaient plus et que les voyageurs ou expatriés d'affaires pouvaient être une cible potentielle. D'autant que désormais, le principe de précaution face aux risques prévaut sur le plan juridique et que les dirigeants d'entreprises engagent maintenant leur responsabilité pénale (article 121-3 du code pénal) en cas de mise en danger d'autrui ou de manquement à la prudence. Les entreprises doivent prendre toutes les mesures nécessaires à la sécurité de leurs salariés à l'étranger. Ces mesures peuvent aller de l'information à la formation, à la mise à disposition de sites sécurisés, de suivi et de protection par un agent de sécurité, de dispositif d'identification et de localisation jusqu'à l'organisation du rapatriement. 

Aussi, face à la montée des nouvelles technologies (communication sans fil wifi), les entreprises sont de plus en plus vigilantes quant à la mobilité des données confidentielles et la lutte contre le vol de matériel (pc, téléphone portable…). Dans un contexte de crise, l'ensemble des mesures de sécurité du salarié expatrié en France sont renforcées.

Quelques chiffres clés (source www.biométrie-online.net)


  • La population totale française à l'étranger est estimée à près de 2,5 millions de ressortissants. 
  • Les salariés français envoyés en mission à l'étranger par leur entreprise représentent environ 50 000 personnes chaque année.

Contacts presse

Reed Expositions France - Béatrice Panizza
52-54, quai de Dion-Bouton – 92800 Puteaux 
Tél : 01 47 56 51 49 – Fax : 01 47 56 50 03

CLC Communications - Jérôme Saczewski, Anne-Claire Berthomieu et Audrey Salcede
6, rue de Rome – 75008 Paris 
Tél : 01 42 93 04 04 – Fax : 01 42 93 04 03